WidgetAvisVerifies

Filtrer

Région

Appellation

Couleur

Millésime

Contenance

Vins de Pomerol

Tous nos vins de l'appellation Pomerol

Les vins de l'AOC Pomerol

Chaque Château vous invite à une expérience œnologique particulière qui met en exergue tous les sens et dévoile les spécificités de ses vignobles. De manière générale, les vins de Pomerol se définissent par rapport à leur caractère majoritairement merlot :

  • Une robe très colorée entre le rouge rubis et le rouge foncé avec des reflets grenat.
  • Un bouquet délicat riche inimitable bien structuré. Leurs arômes sont intenses, dominés par les fruits rouges (cerises, framboises…) et ceux des sous-bois (mures…). Ils sont aussi marqués par des notes de violette, de truffes et de moka ainsi que certaines de cuir.
  • Des tanins soyeux parfois charnus en bouche qui se révèlent dès l’attaque et laissent une impression de velours et de sève, de délicatesse et d’intensité.

D’une grande puissance et d’une impressionnante persistance en bouche à la mise en bouteille, ils ont tendance à s’adoucir et à s’arrondir avec les années.

Quelques Châteaux Pomerol

Au-delà de l’incontournable PetrusPomerol compte plus de 320 domaines et châteaux viticoles dont la plupart sont restés au sein des familles.

Pétrus, un domaine rare et… sans château

Comment ne pas débuter cette petite sélection par le plus connu ? Le domaine (11,5 ha) qui s’étend sur la plus belle zone du plateau de Pomerol appartient depuis 1947 à la famille Moueix (et depuis 2018 à 20 % à un actionnaire colombien). Environ 30 000 bouteilles sont produites par an et certaines atteignent des sommes exorbitantes. Le millésime 1959 est à plus de 6 400 € et le Petrus 2000, Cuvée de l’espace, est tout simplement le plus cher au monde… estimé à 830 000 € !
L’encépagement se compose de merlot noir (95 %) et de Cabernet-Franc noir (5 %). Les vendanges sont faites à la main sur 3-4 après-midi afin d’éviter les rosées du matin et la vinification en cuves en ciment. Avant la mise en bouteilles, le vin est conservé 12-16 mois en barriques de chêne (neuves pour la moitié).
Ce vin sensuel élégant au goût intense inimitable a les arômes caractéristiques de l’AOC mais la plupart des millésimes sont sublimés par des notes discrètes (épices…). 1950, 1961, 1964, 2005 et 2010 sont les millésimes exceptionnels les plus récents, reconnus comme meilleurs Grands Crus de Bordeaux.

Château L’Église Clinet

Le vignoble du château de l’église Clinet (4,5 ha) situé autour de l’Église Saint-Jean-de-Pomerol au sommet de l’AOC produit des grands vins de garde depuis 1882. Denis Durantou arrière-arrière-petit-fils du premier propriétaire est à sa tête et produit un grand vin (merlot 85 %, cabernet franc 15 %). Ses ceps de plus de 40 ans sont à proximité de ceux de Pétrus. Son second vin est La Petite Église rouge.

Château La Conseillante

Propriété de la famille Nicolas, le château La Conseillante est dirigé depuis 2004 par Jean-Michel Laporte qui produit par culture raisonnée et vinification parcellaire. Le vignoble (12 ha) situé entre Petrus et Cheval Blanc est à 80 % merlot et 20 % cabernet franc. Ses bouteilles sont reconnaissables à leur capsule violette et au blason « LN » (Louis Nicolas) toujours présent sur l’étiquette à bord argenté. Son second vin rouge est le Duo de Conseillante (depuis 2007).

Château Lafleur

Le premier vin occupe les ¾ du vignoble des Guinaudeau situé à quelques centaines de mètres de Pétrus. La répartition de ses cépages (50 % merlot, 50 % cabernet franc) en fait un Pomerol original. Les vignes de plus de 50 ans sont vendangées manuellement, la vinification en cuves inox et béton et l’élevage en barriques neuves à moitié. Ses millésimes 2010 et 2019 sont précieux.

Château Clinet

Ce domaine dirigé par Ronan Laborde est dans sa famille depuis 1998. Il fait figure d’exception puisqu’il produit 2 rouges et 1 blanc au côté de son grand vin rouge issu de superbes parcelles de graves. Depuis 2006, Fleur de Clinet est son second vin et Ronan by Clinet (100 % merlot) est décliné en rouge et en blanc. Ce dernier est fabriqué à partir de Sémillon et de sauvignon du Château.

Château l’Évangile

Il fait partie des domaines Barons de Rothschild et la qualité de son Premier Cru est en constante progression. À ses côtés, un second vin depuis 1990, Le Blason de l’Évangile.

Château Le Pin

Ce petit domaine (5 ha) au cépage 100 % merlot situé au hameau de Catusseau produit un vin rouge qui fait régulièrement partie des plus chers. À noter que le millésime 2003 est inexistant pour cause de sécheresse.

Vous aimerez aussi Vieux Château Certan (fort en cabernets, 40 %) ou Château Gazin (à proximité de Petrus et Château l’Évangile), et la château Totanoy mais la liste est encore longue.

Les meilleurs millésimes de Pomerol

Les vins et grands crus Pomerol sont remarquables, mais certains millésimes sont encore meilleurs. 1928, 1953, 1985, 1986, 1989 et 2000 sont d’ailleurs considérées comme des années d’exception. Sans remonter trop loin, privilégiez 1996, 1998, 2000, 2005 ou 2009 si vous cherchez un bon Pomerol.

Les vins de Pomerol s’invitent à votre table

« Les Pomerol » qui doivent justifier d’un degré alcoolique minimum de 10,5° peuvent être dégustés jeunes et globalement bien avant les crus du Médoc. Leur originalité réside dans le fait qu’ils sont également dotés d’un beau potentiel de garde (7 à 20 ans, voir plus pour les grands millésimes). S’ils s’accordent avec presque tous les mets, ces vins exceptionnels se marient parfaitement avec les viandes, les gibiers et les fromages. Un Pomerol devra idéalement être décanté, aéré 3-4 heures afin de mettre ses arômes en valeur et dégusté à une température de 16 °C.
Tournedos à la bordelaise, bœuf braisé, filet de bœuf, magret de canard, côte de veau, rôti d’agneau de lait de Pauillac en croûte de sel, dinde farcie, pigeonneau farci au foie gras… seront tout simplement sublimés par un Pomerol. Les crus de l’AOC accompagnent aussi parfaitement les entrées (terrine de faisan, pâté de lapin…). Ne les oubliez pas non plus au fromage (Saint-Marcellin, Rigotte du Forez…).
Un blanc de Pomerol comme le Ronan by Clinet sera excellent avec une omelette aux truffes, du poisson ou de la volaille.

Les domaines et meilleurs vins à proximité

Pomerol est entouré par des domaines comme Lalande-de-Pomerol, Montagne-Saint-Emilion, Lussac-Saint-Emilion, Puisseguin-Saint-Emilion, Saint-Georges-Saint-Emilion, Fronsac, Canon-Fronsac… Au nord des vins de Libournais, les grands crus de Blayais-et-Bourgeais, au nord-ouest ceux du Médoc et plus proche, les Entre-de-Mers et de Bordeaux. Pomerol n’a rien à envier aux Graves, Saint-Emilion et autres appellations de la fameuse classification de 1855.
Bonne dégustation (avec modération) et sachez que vous avez peu de risque de vous tromper avec un Pomerol. Il séduit toujours par sa densité, sa personnalité et ses arômes profonds. Pour découvrir les autres domaines, retrouvez le domaine Margaux, Pauillac, Saint Julien, Sauternes, Saint Estèphe et le vin Pessac Léognan.