WidgetAvisVerifies

Filtrer

Région

Appellation

Couleur

Millésime

Contenance

Château Ducru-Beaucaillou

Château Ducru-Beaucaillou est l’un des prestigieux domaines de Bordeaux sur la rive gauche de la Garonne. Avec ses millésimes exceptionnels, il porte haut les couleurs de la France. Découvrez les valeurs d’excellence du château, les spécificités de son vignoble de légende et la personnalité unique de ses élégants vins rouges.

Château Ducru-Beaucaillou, le joyau de Saint-Julien

L’iconique Château Ducru-Beaucaillou (Saint-Julien-Beychevelle) avec vue imprenable sur l’estuaire de la Gironde et son domaine viticole de 75 hectares sont indissociables de l’AOC Saint-Julien.

Un château avec une histoire de famille

Si l’histoire de l’élégante demeure de style victorien lovée dans un parc de 5 ha débute au XIIIe siècle, ce sont ses propriétaires qui ont fait sa grandeur. Depuis 300 ans, plusieurs familles se sont succédé à sa tête pour sublimer l’œuvre initiale :

  • Famille Bergeron (1720-1797). Le mariage de Marie Dejean, héritière du château, à Jacques Bergeron est un tournant pour la propriété qui devient domaine viticole. Château Ducru-Beaucaillou prend son essor après la Révolution française.
  • Famille Ducru (1797-1866). Bertrand Ducru passionné des vins du Médoc investit dans le chai, le vignoble et la bâtisse. Ses transformations contribuent à tel point au rayonnement du domaine que ses successeurs ont accolé son nom à celui de Beaucaillou. Après le décès de leur père (1829), ce sont ses 2 enfants qui dirigent le domaine. Marie-Louise le fait entrer au classement des Grands Crus 1855 demandé par Napoléon III et dans la légende. Le domaine s’envole dès l’Exposition universelle de Paris avec son 2e Cru Classé.
  • Famille Johnston (1866-1928). Ducru-Beaucaillou passe aux mains de Lucie-Caroline Dassier et son époux Nathaniel Johnston. Ces passionnés lui apportent de la modernité et embellissent encore les lieux afin qu’ils soient à la hauteur de ses crus. Ils ajoutent deux tours victoriennes ainsi qu’un somptueux parc paysager et le font rayonner à l’international. Ils sont également à l’origine de la « bouillie bordelaise » un traitement contre le mildiou (1884) et créent le 1er Syndicat des grands crus classés du Médoc (1904). La Première Guerre Mondiale et les événements politiques qui suivent compliquent leurs affaires.
  • Famille Desbarats (1928-1941). Fernand Odon Desbarats négociant en vins médocains et son épouse anglaise, reprennent le domaine. Leur énergie n’a hélas pas réussi à remonter le domaine et à créer des millésimes dignes des lieux.
  • Famille Borie depuis 1942. C’est Francis Borie déjà propriétaire d’un grand cru de Pauillac qui reprend Ducru-Beaucaillou. Viticulteur, négociant et bâtisseur de génie, il entreprend de remettre en état et de développer le vignoble et le chai. Son fils Jean-Eugène lui succédera dans ses œuvres dès 1959. La propriété reprend ses lettres de noblesse et renoue avec de magnifiques millésimes dès la fin des années 50. Son épouse Monique et son fils Bruno-Eugène continuent l’œuvre familiale. Ce perfectionniste à la tête du domaine depuis 2003 le gère dans une optique d’excellence (politique de sélection rigoureuse, refondation durable…). Ses multiples millésimes exceptionnels témoignent de son talent.

 

Aujourd’hui, Ducru-Beaucaillou est l’un des plus grands Saint-Julien.

Une terre d'exception et une production raisonnée

Les vignobles s’épanouissent sur un terroir unique légèrement en pente, parfaitement exposé, qui a forgé son identité. Ils sont même bonifiés par les sols constitués de « beaux cailloux », des graves günziennes et galets de quartz datant de l’époque glaciaire et son sous-sol argileux calcaires.

Le microclimat océanique tempéré contribue également à créer un écosystème parfaitement équilibré en symbiose avec la nature environnante. Château Ducru-Beaucaillou cultive les spécificités de ses terres et de son cépage mais va bien au-delà. Type de culture, densité de plantation, date de cueillette, vendanges manuelles, vinification parcellaire, méthodes d’élevage, conservation en chai ou en cave… rien n’est laissé au hasard. La propriété est même doublement certifiée ISO14001 (2016) et HVE3 (2017).

Bruno-Eugène Borie qui projette d’inclure une production Bio s’appuie sur une « modernité positive », une viticulture dans laquelle tradition et technologie font bon ménage. La sélection des raisins suivie par un œnologue conseil et des vignerons au savoir-faire inégalé est drastique. Elle inclut des dégustations fréquentes ainsi que des analyses des mesures de maturité (sucre, IBMP, acidité…). Cette exigence quotidienne permet d’atteindre des assemblages parfaits enviés dans tout le Bordelais.

Vignobles et cépages du Château Ducru-Beaucaillou

Pour prétendre à l’AOC Saint-Julien, Château Ducru-Beaucaillou cultive des cépages qui répondent à un cahier des charges rigoureux. L’encépagement du vignoble est constitué pour 2/3 de Cabernet-Sauvignon et 1/3 de Merlot. L’association de ces deux cépages noirs phares de la région est méticuleuse et l’équilibre merrain-cépage sans cesse perfectionné. Ducru-Beaucaillou garde également des parcelles historiques de ceps ancrés au plus profond du sol pour en capter l’essence mère. En marge des vignes du Grand Vin, sont cultivées celles de ses 2 vins d’assemblage :

  • La Croix Ducru-Beaucaillou à dominante Cabernet-Sauvignon est agrémentée de Merlot noir (35 à̀ 37 %) et d’une pointe légèrement épicée de Petit Verdot (3 à̀ 5 %).
  • Le Petit Ducru de Ducru-Beaucaillou est un assemblage Cabernet-Merlot parfois agrémenté avec minutie de Petit Verdot.

 

Merlot apporte à chacun une rondeur, une richesse aromatique et de la fraîcheur.

Les meilleurs millésimes de Ducru-Beaucaillou

Les crus du château brillent par leur élégance, leur puissance, leur finesse, leur équilibre et leur excellent potentiel de garde.

Château Ducru-Beaucaillou, classé 2e Grand Cru 1855

Le Premier Grand Vin Ducru-Beaucaillou classé 2e Grand Cru rivalise avec les premiers Grands Crus classés du Médoc. Ce vin raffiné au style unique est issu d’assemblages ultra-sélectifs. Les volumes retenus sont d’ailleurs passés de 16 000 caisses (2002) à 8 000 sur les derniers millésimes. Sa somptueuse robe foncée suffit à vous charmer et ses arômes fruités éclatants envahissent la mémoire. Il se caractérise par des tannins élégants, une texture profonde, une fraîcheur et une longueur remarquable en bouche. Pour garantir un élevage long (18 mois) exempt d’azote et de CO2, Ducru-Beaucaillou a opté pour des barriques neuves en chêne français.

La Croix Ducru-Beaucaillou depuis 2005

Le second vin qui représente environ 60 % de la production annuelle du domaine est produit sur des parcelles qui lui sont entièrement dédiées. Croix Ducru-Beaucaillou a sa propre identité et n’a rien à envier au Château Ducru-Beaucaillou. Il révèle la fraîcheur des fruits, des tannins soyeux et une accessibilité plus immédiate. Il charme tous les palais jusqu’à ceux des amateurs de Grands Vins du Médoc. Cette cuvée élevée 12 mois en barriques au 2/3 de bois neuf vous invite à la découverte de l’univers merveilleux des Borie.
Preuve de sa quête d’excellence, Bruno Borie a confié la création de son étiquette à Jade Jagger, fille de Mick. L’élégante étiquette de la créatrice qui œuvre dans l’univers du luxe habille ses bouteilles depuis 2010 ainsi qu’une édition limitée du millésime 2009.

Le Petit Ducru de Ducru-Beaucaillou

Ce nouveau venu dans la famille, accessible dès sa jeunesse, est une sélection issue des vignobles du domaine. Le Petit Ducru est produit avec les mêmes exigences que ses aînés. Élevé 12 mois en barriques avec 1/3 de bois neuf, il est gourmand, charmant et équilibré. Il accompagne avec bonheur une volaille et s’invite naturellement sur toutes les tables privées comme des restaurants.

La réputation du Château Ducru-Beaucaillou repose sur l’élégance de ses vins de garde qui se muent au fil du temps en des millésimes uniques. 2005, 2009, 2015, 2016… les grands millésimes se succèdent sans jamais se ressembler. L’exceptionnel millésime 2009 affole les palais avertis du monde entier et dépasse même le mythique 1961. Sa robe violette, ses arômes fruités épicés, sa suavité en bouche, ses tanins équilibrés caractérisent ce millésime qui n’a pas encore atteint son apogée.

Les domaines à proximité du château Léoville Poyferré

Parmi les grands crus de Saint Julien, à côté du Léoville Poyferré, on retrouve les vins des châteaux Léoville Las Cases, Léoville Barton, Léoville Poyferré, Branaire-Ducru, Beychevelle, Gruaud Larose, Lagrange et Talbot.