WidgetAvisVerifies

Filtrer

Région

Appellation

Couleur

Millésime

Contenance

Château Branaire-Ducru

Château Branaire-Ducru est un cru classé depuis 1855. C’est la parfaite illustration de la finesse de la prestigieuse appellation Saint-Julien. Un vin complet se distinguant des autres grands crus de l’appellation grâce à sa souplesse et au velouté de sa texture. Un cru constant et régulier avec une synthèse de toutes les qualités attendues d’un vin du Médoc.

L’histoire du domaine Branaire-Ducru et ses propriétaires

Ce vignoble est solidement ancré dans l’histoire de la viticulture en France. En 1680 il devient la propriété du notaire bordelais Jean-Baptiste Braneyre.

Le domaine est, par la suite, cédé au petit-fils, Laurent de Luc et hérité au début du XIXe siècle par ses deux fils Louis et Justin. Il prend le nom de Château Braneyre et est classé quatrième grand cru dans la classification officielle des vins de Bordeaux de 1855.

Au fil des ans et des générations, le domaine passe sous le contrôle de Gustave Ducru et est transmis à plusieurs familles. Délaissée et en perte de vitesse, l’exploitation est rachetée en 1988 par la famille Maroteaux.

Issu du monde des affaires et de la finance, Patrick Maroteaux assure la gestion du domaine avec beaucoup de rigueur et se consacre à sa modernisation.

Les installations techniques ont été repensées et réorganisées et des efforts ont été déployés dans le but de développer et d’optimiser la qualité de la production.

Les chais ont été intégralement rénovés et modernisés, avec l’utilisation de pompes et vis pour permettre un écoulement vertical. Ces rénovations se sont additionnées aux nouvelles méthodes de culture raisonnée qui s’articulent autour de l’abrogation du système consistant à l’utilisation d’insectes. Il consiste également en la mise en place d’un mode de gestion des engrais pour aboutir à leur suppression.

Patrick Maroteaux a, par la suite, eu plusieurs responsabilités dans le vignoble bordelais. Il a présidé l’Union des grands crus de Bordeaux de 2000 à 2008. Son mode de gestion et sa capacité de persuasion ont fortement contribué au lancement du week-end des Grands Crus. Il a également occupé le poste de président du syndicat des vignerons de Saint-Julien.

En 2010, sous l’impulsion du fils, François-Xavier Maroteaux et de sa sœur Sophie Vaillant de Guélis, le vignoble s’agrandit de 10 hectares. François-Xavier Maroteaux, a, par la suite, succédé son père, en 2017, après une carrière entamée dans la Finance, notamment chez LVMH.

Superficie du domaine et du terroir, localisation et domaines à proximité

Situé à proximité de l’estuaire de la Gironde, le domaine fait partie du vignoble de Bordeaux dans la commune de Saint-Julien-Beychevelle. Une région regroupant des terroirs exceptionnels grâce à ses caractéristiques climatiques et géologiques. Ainsi, les domaines voisins de Branaire-Ducru sont également réputés pour leurs grands crus à l’instar du Château Beychevelle et du Château Talbot. On retrouve aussi les domaines de Léoville Poyferré, Léoville Las Cases, Léoville Barton, Ducru-Beaucaillou, Gruaud Larose, et Lagrange.

Les particularités du terroir du château de Branaire Ducru

Le terroir se compose principalement de graves du Quaternaire et d’argile. Grâce au climat océanique tempéré, la combinaison de ces différents éléments permet d’avoir des vignes de qualité d’un âge moyen de 35 ans avec certaines variétés centenaires.

Ce sont les particularités de ce terroir d’exception qui ont toujours dicté les décisions à prendre pour le développement du domaine. Château Branaire-Ducru s’est ainsi engagé dans le système de management environnemental du vin de Bordeaux. Un système s’articulant autour de la norme internationale ISO 14 001. Il est également certifié Haute Valeur Environnementale, niveau 3 depuis 2017.

Le domaine a également obtenu depuis 2021, le label des agriculteurs engagés dans une démarche environnementale vertueuse pour la protection des abeilles et pollinisateurs, BeeFriendly 2021.

Une démarche RSE a également été mise en œuvre pour intégrer les dimensions environnementales et sociales à la stratégie économique. L’objectif est de prendre en compte l’ensemble des impacts de l’exploitation d’un terroir d’exception.

Les cépages sur le domaine

La production du vignoble de 60 hectares se compose de 22 % de Merlot noir, de 3 % de Petit Verdot, de 5 % de Cabernet-Franc noir et de 70 % de Cabernet-Sauvignon noir (le cépage le plus planté au monde et le plus internationalisé).

Il s’agit d’un cépage à maturité assez tardive, nécessitant un certain ensoleillement pour arriver à maturité. Il constitue, ainsi, le grand cépage du Bordelais, caractéristique des sols chauds avec une bonne pluviométrie.

La production est dédiée à hauteur de 55 % au premier vin, le Château Branaire-Ducru, et à 45 % au second, le Duluc de Branaire. Ce dernier étant baptisé ainsi, en hommage à la famille à l’origine de sa réputation.

Au total, les 60 hectares du domaine permettent une production annuelle de 25 000 caisses répartie entre le Château Branaire-Ducru et Duluc de Branaire-Ducru. Cette production est destinée à hauteur de 25 % au marché intérieur. Les trois quarts de la production sont, ainsi, destinés aux marchés internationaux. D’autant plus que le domaine dispose de 3 hectares en appellation Haut-Médoc (le Haut Médoc de Branaire-Ducru).

Le style des vins, leur goût, leurs arômes, leur robe…

Le Château Branaire-Ducru est un vin typé et raffiné se caractérisant par son élégance et son équilibre. C’est un vin qui sait vieillir grâce à sa constance et sa régularité. Une grande qualité qui allie complexité et expression prononcée grâce aux améliorations conséquentes mises en œuvre en 1988 par Patrick Maroteaux.

Ce dernier a, en effet, lancé en 1991 la construction d’un cuvier moderne en supprimant le pompage du fruit avec des vinifications parcellaires, possibles grâce aux 28 cuves, dont 10 qui ont été installées en 2010.

Dans l’objectif d’optimiser la production et de préserver la qualité des millésimes, un second cuvier 100 % gravitaire a, par la suite, été construit par son fils François-Xavier Maroteaux.

En dépit de leur homogénéité, les quatre cépages permettent d’avoir, chaque année, une production et des millésimes avec leur propre personnalité. Des millésimes généreux avec une robe dense et profonde. Ce sont des vins colorés, intenses, acides et agréables en bouche.

Les accents de poivre noir, de fruits bleus, de menthe, d’eucalyptus et de moka s’allient parfaitement aux notes d’ardoise mouillée et de chocolat.

Un vin gourmand avec de la mâche se distinguant également par son rapport qualité prix intéressant. Même les vins les plus jeunes ont une buvabilité remarquable.